La Table de Fès :
sous le signe des épices

La Table de Fès : sous le signe des épices

Niché au cœur du vil­lage de Cogo­lin, se trouve un res­tau­rant dis­cret, à l’image de son patron, Sli­mane Mra­ni. La mai­son existe depuis 1984 et Sli­mane en tient les rênes depuis dix ans. Il avait fait ses armes de cui­si­nier au Gira­glia de Port-Gri­maud et à la Mes­sar­dière à Saint-Tro­pez. Mais un jour, il a eu envie de chan­ge­ment, il vou­lait par­ta­ger le plats typiques et frais de son enfance. Et c’est une clien­tèle d’habitués et fami­liale qui en pro­fite.

Les épices du Maroc

La cui­sine est géné­reuse comme le sont les plats maro­cains. À goû­ter : le tra­di­tion­nel « cous­cous royal » mais aus­si le « tajine d’agneau aux pru­neaux confits », le « tajine au pou­let, citron confit et olives » et les pâtis­se­ries confec­tion­nées par la patronne, Fati­ma. Les legumes sont choi­sis chez les com­mer­çants locaux. Les épices pro­viennent direc­te­ment du Maroc. « La can­nelle, le cumin et les épices tra­di­tion­nelles n’ont pas la même saveur là-bas ». Un petit bonus : l’été, la rue est fer­mée, per­met­tant de savou­rer les mets en ter­rasse.

Ouvert midi et soir du 20 jan­vier au décembre. Fer­mé le midi en juillet et août (sauf sur réser­va­tion). 
Prix d’un repas moyen : 20 à 30 euros.
21, rue Natio­nale, Cogo­lin

Texte : Chris­tiane GEORGES (cgeorges@nicematin.fr
Var-Matin, Ven­dre­di 11 mai 2012, Page 6, Les tables du monde